Accueil > Psychothérapie Humaniste > Tableau comparatif des différentes approches psychothérapeutiques humanistes (...)

Tableau comparatif des différentes approches psychothérapeutiques humanistes adhérant à la FPHE-FHEP

Tableau synthétique - Identité humaniste dans les différentes approches psychothérapeutiques
FPH asbl

Approche Analyse bioénergétique Analyse transactionnelle Gestalt thérapie Sophia-analyse Thérapie par le souffle
Fondement
1) fondateur Lowen Eric Berne Fritz Perls Antonio Mercurio Léonard Orr, Dominique Levadoux (rebirth), Stanislav Grov (holotropic therapy)
2) filiation Psychanalyse (Freud), Végétothérapie (Reich) Psychanalyse (Freud), Ecole de San Francisco Psychanalyse (Freud), Phénoménologie, Psychothérapie d’inspiration reichienne, Existentielle Psychanalyse (Freud, Klein), Philosophie existentielle Psychanalyse (Freud, Ferenczi, Winicott, Jung)
S’intéresse à … la personne dans 3 dimensions : corps (physique, affectif, …) , esprit et processus énergétique ; la relation ; le transfert la personne dans sa globalité : la connaissance de soi et la communication Psychothérapie individuelle, de couple et familiale la personne en tant que finalité à elle-même La personne dans sa globalité (dimension holistique)
Champ d’application la psychothérapie, le bien-être, développement personnel, possibilité d’application en institution Organisation, Education, Guidance, psychothérapie Psychothérapie individuelle, de couple et familiale ; applicable aussi dans les institutions, entreprises, dans l’enseignement la psychothérapie individuelle, groupe, couple et institution psychothérapie et développement personnel
Objectif Restaurer la vitalité, le bien-être, l’expression de soi et ainsi contribuer au processus de croissance de l’individu qui inclut l’intégration des dimensions corporelles, affectives et psychiques. Autonomie Prise de conscience du processus en cours dans l’ici et maintenant de chaque situation ; Comprendre comment on fonctionne ; Explorer les difficultés existentielles ; restaurer notre liberté de choix le mieux vivre avec ses blessures, son histoire ; apporter des réponses créatives à ses blessures ; l’autonomie Lâcher-prise, libérer les énergies bloquées, développer la créativité et l’autonomie : Renaître à d’autres possibles
Place du symptôme Il est envisagé comme une indication des conflits intra-psychiques de la personne ; il y a donc une recherche de sens,mais aussi de compréhension de sa fonction. Il est reconnu et on s’en occupe en fonction du contrat passé avec le client Le symptôme c’est la forme qu’on donne à notre existence ; Il a une fonction dans la relation à l’autre ; on se sert du symptôme pour comprendre comment la personne fonctionne Porte d’entrée car il est indicatif de quelque chose. Il fait partie du langage non-verbal et invite à une recherche de sens. Ecoute du symptôme recherche de son sens et de sa fonction avec le patient
Contrindications et limites Minimum d’ancrage dans la réalité : 1) orientation spatio-temporelle et 2) stabilité de l’organisation quotidienne Déficience mentale du client. Thérapie possible uniquement en appui avec un psychiatre en cas de trouble psychiatrique. Déficience mentale du client. Thérapie possible uniquement en appui avec un psychiatre en cas de trouble psychiatrique. Personnes refusant ou ayant un accès trop difficile à la symbolisation. Personnes refusant l’inconscient. Pas avec les enfants et les jeunes ados Les états psychotiques ne peuvent être travaillés par le souffle en pratique privée (mais bien en institution spécialisée)
La relation thérapeute / patient (Posture thérapeutique) Implication active du thérapeute : 1) parole par l’écoute active, explications ; 2) propositions d’exercices ; 3) engagement physique et affectif. Juste présence Co-constructive. Interactive. Le thérapeute est un témoin bienveillant de la croissance du client. Co-constructive. le thérapeute est celui qui accompagne le patient dans l’expérience en cours afin de l’aider à identifier les blocages et redynamiser.le thérapeute soutient le déploiement du patient. Relation interpersonnelle. Lien vivant, accompagnant et soignant. Travail en face à face. Relation égalitaire, mais à des places symboliques différentes. L’expérience contactée est partagée par la parole dans la relation avec l’accompagnant. Laisser advenir, considérer, confronter
Cadre
1) méthodologie Travail verbal et corporel. Aspect expérientiel qui permet 1) le déploiement des ressentis et l’analyse des processus émotionnels, corporels , relationnels, 2) le développement des repères identitaires. Ecoute du langage du corps, des émotions.Analyse et intégration. contractuelle. Travail verbal et/ou corporel qui se base sur l’expérience.Déploiement du ressenti, sensations,sentiemnts, imaginaire.Repérer les dysfonctionnements dans le contact. Maïeutique. Ecoute active. Exploration avec le(s) patient(s) de différentes pistes d’interprétations et de solutions sur le plan existentiel Psychothérapie analytique à médiation corporelle
2) fréquence et durée des séances Hebdomadaire, parfois bi mensuel ou bihebdomadaire. Durée de 45 à 60 min. Fréq. et durée suivant le thérapeute et la demande. selon le contrat. 1Xsem, 45’ Une, parfois deux séances par semaine. Parfois une séance toutes les deux semaines. Séances de 3/4 d’heure à une heure 1h30 Deux à quatre fois par mois
3) Durée moyenne de la thérapie En fonction de la demande et de la problématique Varie selon le ou les contrats. Moyen et long terme De deux à cinq ans en moyenne En fonction de l’évolution et de la demande
4) Travail individuel /couple / en groupe / de groupe Un peu de tout, en fonction de la sensibilité, l’expérience et la formation du thérapeute. Oui Oui. travail ind, couple, de groupe, en groupe Travail individuel, de couple et de groupe Travail individuel en groupe et de groupe
5) Place du corps du patient Centrale, au même titre que la parole (voir méhtodologie). Intégrée. Le corps est un tout.Globalité:intelect, sensoriel, émotionnel. Corps imaginaire, corps vécu, corps symbolique. Langage non verbal, somatisations. Le corps parle et le processus thérapeutique amène des transformations dans le vécu corporel et par là dans le vécu psychique. Nouage et dénouage. Naissance et renaissance.
6) Place du toucher Avec discernement (juste présence) 0ptionnelle. Présent ou pas, ajusté au patient et thérapeute. Gestes de soutien et d’empathie. Toucher contenant. Lors des régressions, il permet aux vécus corporels de se psychiser et à la psyché de s’incarner

FPHE-FHEP Psychothérapie Humaniste Membres Loi sur la psychothérapie CEP Agenda Liens


Fédération belge des Psychothérapeutes Humanistes centrés sur la personne et Expérientiels.
Belgische Federatie voor Humanistische, Experïentïele en persoonsgerichte Psychotherapeuten.


© FPHE-FHEP 2015 | Admin

Réalisation : Parcours sprl